Accueil > Essais Automobiles > Ford

Essais Automobiles !

Toutes les semaines, nous publions un nouvel essai de véhicule pour vous aider à mieux choisir votre voiture. N'hésitez pas à nous faire part de vos avis dans le forum.

Essai de la Ford S-Max 1.8 TDCi Titanium Pack Business - 125cv

Ford S-Max 1.8 TDCi Titanium Pack Business

Construits sur le même châssis que la future Mondeo, les monovolumes S-Max et Galaxy II, bien que jumeaux, se destinent à deux publics différents.

Friser la perfection

Construits sur le même châssis que la future Mondeo, les monovolumes S-Max et Galaxy II, bien que jumeaux, se destinent à deux publics différents. Le premier redéfinit un segment ouvert par les Verso japonais, combinant les avantages du break à ceux du monospace. Il est raisonnablement taillé pour les adeptes de sport et de dynamisme alors que le second, reconnu pour son volume intérieur, rencontrera plus volontiers les familles nombreuses. Exit l’ancien Galaxy conçu en collaboration avec le constructeur teuton des Sharan. Bonjour la nouveauté et le sérieux qui nécessite encore quelques retouches de finition, en cours actuellement, pour friser la perfection. C’est à l’usine de Genk en Belgique, une des plus importantes unités de Ford en Europe, que le S-Max et le Galaxy seront dorénavant montés.

Elue «Voiture de l’Année 2007»

Pour couronner son apparition, le S-Max reçoit le titre prisé de « Voiture de l’Année 2007 », récompense internationale attribuée par cinquante-huit journalistes représentant vingt-deux pays européens. Cette reconnaissance distingue le meilleur véhicule commercialisé au cours des douze derniers mois. Ford devient un constructeur habitué à cette distinction européenne. En 2007, c’est la cinquième fois qu’il l’obtient : en 1981, il y avait eu l’Escort, en 1985, la Scorpio, la Mondeo en 1993 et la Focus en 1999. Depuis 1964, date du premier trophée, deux marques ont fait mieux, Fiat avec huit voitures de l’année et Renault avec six modèles. Notons parmi les quarante-quatre lauréates : les Renault 16 et Clio, la NSU RO-80, les Peugeot 504 et 307, les Citroën GS et XM, la Porsche 928, l’Opel Omega, la Nissan Micra et les Toyota Yaris et Prius…

Protection en intelligence

En matière de technologie, le S-Max est étonnamment équipé. Relevons le système de protection intelligent (IPS) dont les composants agissent de concert pour optimiser la sécurité des occupants : châssis plus résistant, colonne de direction et pédaliers rétractables, ceintures de sécurité et appuie-tête actifs, airbags frontaux, rideaux et pour les genoux du conducteur. Les pneus à roulage à plat Runflat, vous permettent de poursuivre votre route sans être plus inquiété.

Comportement maîtrisé

L’ESP couplé à l’antipatinage consiste en un ensemble de capteurs qui contrôlent la rotation des roues, l’angle de braquage, l’assiette du véhicule et son accélération. Quand ils détectent un dérapage, le calculateur central régule le couple du moteur et les freinages individuels des roues pour rétablir la trajectoire. Il est bon de se souvenir qu’en cas de conduite dynamique sur routes glissantes, la consommation s’en ressent. Ces différents éléments rendent le comportement du S-Max surprenant pour un tel gabarit.

Boîte 6 vitesses

Le bloc diesel du véhicule testé, le 1.8 TDCi, présente une courbe de couple dont la plage est certes plus étroite que celle du deux litres dont était équipé le Galaxy. Toutefois, l’étagement de la boîte à six vitesses permet au pilote d’utiliser ce couple au mieux pour réagir à toutes les situations rencontrées sur la route. Les accélérations sont franches : elles autorisent les dépassements en toute quiétude. Lors de notre déplacement, quatre adultes avaient pris place à bord. La consommation, sur un itinéraire partiellement citadin, qui suivait principalement des nationales et des autoroutes a nécessité entre sept et huit litres aux cent. La version testée proposait cinq places et un plancher coulissant dans le coffre. Cet accessoire préserve les vertèbres lors des chargements, au prix d’une petite perte de place. Par contre, des objets de faible hauteur pourront être disposés sous la plaque. À l’intérieur, de nombreux rangements sont répartis pour tous les passagers.

Finition Titanium oblige...

La version testée, de finition Titanium complétée par le Pack Business, comprenait aussi l’allumage automatique des phares et des essuie-glaces, les aides au parking, les rétroviseurs rabattables électriquement avec éclairage d’entrée et les vitres arrière teintées. Cependant, à notre avis, le régulateur de vitesse devrait compléter la donne dans le monde des affaires. Les bénéfices de cet accessoire en matière de confort, de sécurité et de tranquillité d’esprit par rapport aux limitations de vitesse se mettent d’eux-mêmes en évidence.

André-Louis De Laet - Belgique de www.essai-automobile.com

Mercredi 7 Février 2007