Accueil > Essais Automobiles > Honda

Essais Automobiles !

Toutes les semaines, nous publions un nouvel essai de véhicule pour vous aider à mieux choisir votre voiture. N'hésitez pas à nous faire part de vos avis dans le forum.

Honda CR-V CTDi : examen réussi avec mention très bien

Honda CR-V CTDi

Lors de notre édition de juin (Automobîles n°7), nous vous avions présenté le nouveau Honda CR-V équipé du moteur diesel 2,2 CTDi unanimement plébiscité. Tant d’éloges à propos de ce bloc moderne méritaient un essai en bonne et due forme. Pour nous faire une opinion, nous avons donc pris la direction du Nord Caraïbes, cap sur le Carbet.

Une prise en main facile

Dans la livrée grise de notre modèle d’essai, le CR-V a fière allure : le SUV Honda joue la carte de l’élégance plutôt que celle de l’aventure. La finition extérieure est soignée et le gabarit dans la normes des 4X4 compacts. La position de conduite est plaisante, le siège conducteur offre un bon maintien et les commandes sont parfaitement ergonomiques : seule petite ombre au tableau, une planche de bord triste d’un gris uniforme peu engageant. Première surprise une fois au volant, le moteur se fait totalement oublier : difficile d’imaginer que bous avons affaire à une motorisation diesel. Le CR-V se coule dans le trafic avec aisance, aidé en cela par une direction assistée précise. La boîte de vitesses à 6 rapports se révèle douce et bien étagée avec un embrayage à l’avenant : nul besoin de jambes body- buildées pour affronter les embouteillages de la rocade nord. Dans l’habitacle, un silence de cathédrale et un confort audessus de la norme des SUV du marché.

Un moteur onctueux et coupleux à souhait

Dans la montée vers Bellefontaine, nous apprécions la disponibilité permanente du moteur qui, grâce à son couple généreux ( 340 Nm dès 2000tr/ min) tracte le véhicule sans effort en 4e malgré un pourcentage élevé. Cette réserve permanente de puissance autorise également des dépassements rapides et efficaces.

Les courbes du parcours nous permettent d’apprécier le bel équilibre du châssis : le CR-V se comporte comme une véritable traction sans plonger au freinage ni verser dans un roulis excessif. C’est là le point fort du SUV Honda : l’accord entre l’onctuosité du moteur et l’homogénéité du comportement dynamique. Rouler en 4x4 dans ces conditions n’impose plus aucun sacrifice, bien au contraire. La position de conduite surélevée et la garde au sol généreuse permettent d’aborder tout type de route sans aucune appréhension du parcours.

La commune du Carbet est en vue, nous obliquons sur la gauche et nous retrouvons près de la plage de sable noir bordée de cocotiers à l’heure où le soleil entame sa descente vers l’océan. Le chemin sablonneux qui longe la plage nous permet d’apprécier le travail des suspensions qui ne se désunissent en rien lors des passages dans les nids de poule. Même constat côté motricité, le mode « toutes roues motrices « se déclenche quand le train avant patine et qu’un petit coup de pouce du train arrière est nécessaire à la progression du véhicule. Le transfert de couple se fait via un embrayage multidisque . Un système parfaitement efficace dans le sable...

Conclusion

Notre essai confirme les bonnes dispositions entrevues lors de la présentation du véhicule en début d’année : Honda prouve une nouvelle fois tout son savoir-faire de motoriste. Rarement un moteur diesel n’aura délivré autant de bonnes sensations . Cette escapade dans le Nord Caraïbes nous a permis de mesurer le niveau d’aboutissement du CR-V.

Compte-tenu de ses qualités, il y a fort à parier qu’il devienne un invité régulier sur nos routes...

Essai réalisé grâce au concours de Sodauto au Lamentin.
Par François VIALLET.

Mercredi 22 Novembre 2006