Accueil > Essais Automobiles > Peugeot

Essais Automobiles !

Toutes les semaines, nous publions un nouvel essai de véhicule pour vous aider à mieux choisir votre voiture. N'hésitez pas à nous faire part de vos avis dans le forum.

Essai de la Peugeot 1007 1.4 HDi Sporty - 69cv

Peugeot 1007 1.4 HDi Sporty

Vivre une 1007, c’est une façon d’être. C’est délibérément opter pour une conduite tranquille même lorsqu’elle se voudrait dynamique.

Une autre vision de l'automobile

Vivre une 1007, c’est une façon d’être. C’est délibérément opter pour une conduite tranquille même lorsqu’elle se voudrait dynamique. C’est manifester haut et fort que le regard que l’on pose sur les déplacements citadin et routier tend à se démarquer vers le confort et le bien-être. C’est aussi accepter les contraintes inhérentes à la conception du modèle et les considérer comme négligeables par rapport aux qualités de vie qu’il offre. C’est enfin ouvrir en grand les transitions entre l’humain du quotidien et la conductrice ou le conducteur de quelques heures…

La porte magique

En ville, les portes coulissantes, combinées à une hauteur inhabituelle du toit sont prodigieuses d’efficacité. Qui ne rêve, sous l’ondée, d’entrer dans la voiture sans lâcher le moindre des nombreux colis qu’il transporte pour s’asseoir tout de go dans son siège et, la coque refermée, répartir ses marchandises à l’abri de la pluie ? La télécommande autorise cela ! D’aucun se plaindra de la lenteur du système de fermeture… L’autre désapprouvera les poignées et la poigne exigée lors d’une éventuelle panne de batterie, par exemple. Il reste encore au constructeur à corriger rapidement l’antipincement qui, aujourd’hui, néglige les fragiles menottes enfantines. Toutefois, nul besoin de contorsion ni de juron pour caler et arrimer le loupiot dans son Maxi-Cosy à l’arrière. Dans les étroites places de parking mal conçu, ces portes sauvent la mise par leur faible encombrement. Tout comme elles se font discrètes en ville le long des trottoirs, réduisant singulièrement les causes d’accident par inadvertance.

Un concentré de technologie

Créée et proposée dans des versions haut de gamme, la 1007 de Peugeot trimballe ses kilogrammes de technologie et d’accessoires avec bonhomie. Pour le plaisir de conduire, épinglons la direction assistée électrique, l’ordinateur de bord, le régulateur de vitesse, l’aide au stationnement arrière, les antibrouillards, l’allumage automatique des phares, le détecteur de pluie… Pour la sécurité et l’agrément à bord, notons l’ABS, le contrôle de stabilité, les sept airbags frontaux, latéraux et rideaux, les fixations IsoFix, les lève-vitre avant et les rétroviseurs chauffants et escamotable à commande électrique, la banquette arrière coulissante et rabattable en deux parties, le filet à bagage dans le coffre… Cet embonpoint contribue à la conduite coulée puisque le moteur diesel proposé dispose d’à peine cent soixante newtons-mètres qui mèneront laborieusement la 1007 aux allures réprouvées par la maréchaussée. De même, laissons les dépassements aux gens pressés et profitons du paysage, les reprises exigeraient de nombreux centilitres de pétrole et ipso facto, leur lot d’oxyde de carbone…

Une carrosserie étonnante signée Pininfarina

La face avant confirme les lignes contemporaines des Peugeot avec les optiques de félin, la gueule béante et le logo massif initiés sur le modèle 407. Le bilan de la 1007 est plutôt flatteur avec sa carrosserie étonnante dessinée par Pininfarina, sa maniabilité et sa tenue de route habituelles dans la production du Lion de Belfort, sa visibilité panoramique rassurante, ses astuces de conception… La finition est de bonne facture, quand bien même les plastiques durs seraient au rendez-vous. Mignonne et pratique, elle s’adresse à celles et ceux qui acceptent de payer le prix pour affirmer leurs différences. Celles-ci peuvent aussi se déclarer au quotidien, le concept Caméléo transfigurant l’intérieur en quelques minutes. Douze kits (bleus, rouges, orange, verts, beiges…) sont proposés pour deux cent cinquante euros. Quitte à les associer pour le divertissement !

Conclusion

Unique dans cette nouvelle niche à l’affût d’une clientèle gourmande de marginalité, la 1007 ne se choisit pas sur base d’une comparaison précise des multiples critères qui définissent la voiture idéale : la Peugeot 1007 est un numéro à part qui titille la raison de son acheteur par un coup de cœur imparable !

André-Louis De Laet - Belgique de www.essai-automobile.com

Dimanche 10 Décembre 2006