Accueil > Essais Automobiles > Renault

Essais Automobiles !

Toutes les semaines, nous publions un nouvel essai de véhicule pour vous aider à mieux choisir votre voiture. N'hésitez pas à nous faire part de vos avis dans le forum.

Essai du Renault Scénic 1.9 DCi "Mer du Nord" 115cv

Renault Scenic 1.9 DCi "Mer du Nord" 115cv

Le Scénic est un modèle plébiscité dans les ventes. Renault vient de proposer une série spéciale richement dotée sous le label « Mer du Nord ».

Fait pour vous plaire

Imaginer une voiture et la diffuser sur le marché demande d’anticiper les attentes pour convaincre le public. En ces temps où la situation pétrolière condamne le gaspillage, où les longs déplacements, seul ou en famille, nécessitent un confort idéal, où la maniabilité en ville prend une importance inconnue il y a quelques décennies, où la polyvalence d’utilisation est de mise, les constructeurs se doivent de soumettre des véhicules qui intègrent une série de concepts pour attirer la clientèle et la fidéliser. Le Scénic est un modèle plébiscité dans les ventes. Renault vient de proposer une série spéciale richement dotée sous le label « Mer du Nord ». Cependant, vous ne trouverez plus ce modèle au catalogue.

L'électronique intelligente

Dans la mouture testée, le dix-neuf cents diesel de cent quinze chevaux offre trois cents Newtons-mètres disponibles dès les deux mille tours par minute pour embarquer et déplacer cinq adultes et leurs bagages. Pour la famille, c’est proche de la perfection. Luxueusement équipé, le Scénic « Mer du Nord » propose pléthore d’accessoires. Quelques-uns d’entre eux facilitent sensiblement la vie au quotidien. La carte « main libre » ou son double se range, une fois pour toutes, dans le sac à main ou le portefeuille. Quitter la voiture en appuyant furtivement sur l’un des boutons des poignées de porte et le verrouillage est enclenché. S’approcher en passant la main devant le détecteur et les portes sont déverrouillées. La trappe à carburant à ouverture intégrée jette aux oubliettes les traditionnels bouchons encombrants lors du remplissage et simplifie les passages à la pompe, si peu fréquents vu l’autonomie de mille kilomètres. L’allumage automatique des phares et des essuie-glace. Le frein s’enclenche automatiquement à la coupure du moteur et se desserre tout seul au démarrage. L’esprit reste libéré pour nos actions efficaces, débarrassés que nous sommes des contraintes routinières…

Sécurité et espace

Certains appareils rassurent : les ceintures de sécurité à trois points d’ancrage, limiteur d’effort et prétentionneur, les nombreux airbags frontaux, latéraux et rideaux, l’ABS avec système d’assistance au freinage d’urgence, la condamnation automatique des portes en roulant, les points d’ancrage IsoFix… D’autres instruments enfin facilitent la vie à bord : les trois sièges arrière amovibles à dossier rabattable et inclinable, les tablettes aviation aux dossiers des sièges avant, les nombreux rangements dans les portières, sous les sièges, dans le plancher, la boîte à gant gigantesque réfrigérée et le volume impressionnant réservé entre les deux sièges avant, la Radio RDS, l’airco électronique. Finalement, il ne manque que le GPS et le cruise control. Ce dernier offre pourtant trois avantages majeurs : lors des longs trajets, il soulage considérablement le pied et la jambe droits, il favorise de minimes économies de carburant et il permet de focaliser son attention sur la route plutôt que sur le compteur pour vérifier les dépassements de vitesse.

Passez la 6ème vitesse !

Perché au volant du Scénic, vous appréhendez la route de haut et les montants latéraux se font discrets pour éviter les angles morts. Les monospaces seront toujours pénalisés par rapport aux berlines traditionnelles en matière de tenue de route et de freinage. Toutefois, pour autant que le pilote ne se laisse pas trop emporter par les ambitions du moteur, le comportement du Scénic est irréprochable dans son silence de fonctionnement. Ce à quoi Renault nous a habitués depuis quelques années, c’est la douceur de touché, de conduite, d’appréhension de la route. Pour le nouveau venu, il faut bien quelques tours de roue pour prendre la mesure de la boîte à six rapports ou de l’asservissement de la direction et du freinage. Une fois l’habitude prise, c’est magique !

La garantie Renault

Renault garantit sa production pendant deux ans, tant pour les pièces que pour la main d’œuvre, sans limitation de kilométrage. En Belgique, une assistance couvre les deux ans. Il est possible d’acheter une extension de garantie de deux ans couverte également par l’assistance en cas de problème. La corrosion est prise en charge pendant douze ans. Les réparations effectuées au sein du réseau bénéficient d’une garantie d’un an, pièces et main d’œuvre.

André-Louis De Laet, Belgique de www.essai-automobile.com

Lundi 27 Novembre 2006